Actualités

Vue d'exposition

Lys Over Lolland

A une heure de Copenhague, l’exposition Lys Over Lolland est devenue, après dix-neuf ans d’existence, un passage annuel incontournable de la scène artistique danoise. En 2019, la France était mise à l’honneur avec la présentation exceptionnelle de tapisseries du Mobilier national, issues de la Manufacture des Gobelins et présentées pour la première fois au Danemark, sous la direction de Gilles Bonnevialle, Marie Hélène Bersani et Susanne Grue Jorgensen. Seul artiste français présenté aux côtés des tapisseries des collections d’État, Silvère Jarrosson s’est vu attribuer un espace dédié de l’ancienne usine désaffectée dans laquelle avait lieu l’exposition.

À la différence des précédentes installations de l’œuvres (à l’Académie des Beaux Arts de Riga notamment), la mise en scène de cette pièce monumentale s’est faite cette fois ci en blocs séparés, tranchant avec l’installation en frise conçue initialement et offrant une nouvelle lecture possible à cette œuvre polymorphe.

Au total, plus de sept mille visiteurs de tout le Danemark sont venus découvrir cette sélections de pièces venues de Paris.

Suite »
L.U.C.A. , panneau 15

Musée des Beaux Arts de Madona (Madonas makslas muzejs) · Lettonie

Après l’Académie des Beaux Arts de Riga et le Konzerthall de Liepaja, c’est au Musée des Beaux Arts de la ville de Madona qu’est exposée l’œuvre monumentale L.U.C.A. de Silvère Jarrosson, pour une exposition monographique en partenariat avec l’Institut français de Lettonie. Une performance publique a lieu au cours du vernissage.

À la suite de cette performance, l’œuvre réalisée intègre la collection du musée, sur décision de son directeur.

Suite »
Projection sur la façade de la Villa Medicis - Juin 2019

Hommage à Antonin Artaud · Villa Médicis

Cet « Hommage à Antonin Artaud » commandé par la Villa Medicis à Silvère Jarrosson a été projeté en mapping sur la façade de la Villa au cours de la 9e édition du Festival Villa Aperta. Sur proposition du curateur et directeur de la programmation artistique Cristiano Leone, il était composé de trois vidéos de cinq minutes chacune, mettant en scène Silvère Jarrosson à la fois comme le peintre qu’il est et comme le danseur qu’il a été.

La partition musicale, composée pour l’occasion par Martrux, comprenait des lectures de poésies de Antonin Artaud et Alda Merini, en français et en italien, faisant référence à la blessure et à la mort, mais également à l’amour et à la possibilité d’une renaissance par l’art. Silvère Jarrosson, de part son histoire et son passé de danseur classique blessé, est venu incarner cette posture. À la première video, représentation allégorique d’une lutte douloureuse et sans merci pour l’existence, succédait une seconde dans laquelle une gestuelle dansée remplace progressivement la violence des premiers combats pour symboliser un renouveau. Dans la dernière, la danse est bien là, improvisée et charnelle, sur les mots amoureux d’Alda Merini.

À travers cette réalisation, filmée dans l’enceinte même de la Villa, le public assiste à la rencontre de la danse et de la poésie, que la folie dont Antonin Artaud et Alda Merini furent frappés réunit. Silvère Jarrosson, lui, renoue pour la première fois avec son passé de danseur et concrétise l’idée d’une reconstruction qui guide son travail de peintre depuis ses débuts.

L’évènement a été largement couvert par la presse italienne :

Trova Roma · Villa Aperta alza il volume · Stefano Petrella 13/6/2019

La Repubblica · Musica off genio e follia a Villa Medici · Felice Liperi 13/6/2019

Corriere della sera · Incontri di note, poesia e immagini tra arte e follia · Marco Andreetti 10/6/2019

Musique : Martux
Réalisation et montage : Luca Iavarone
Curateur : Cristiano Leone
Avec les voix de Paola Severini, Donatella Finocchiaro et Pino Saulo

Suite »
Vue d'exposition

Frame Basel Art Fair

Silvère Jarrosson a été invité par la foire d’art contemporain Frame Basel a investir seul un stand de la section “Project Space” de l’évènement. En marge de Art Basel, ses principales œuvres du printemps 2019 ont donc pris place dans cet évènement satellite, aux côtés de celles Eva Jospin, Lionel Sabatté et Vincent Corpet, présentées dans les espaces avoisinants.

Suite »
Vernissage

Entrée dans le mouvement

Exposition de l’œuvre monumentale L.U.C.A., précédemment exposée à l’Académie des Beaux-Arts de Riga, dans le hall de l’opéra de Liepaja (Great Amber Konzerthalle), en partenariat avec l’Institut français de Lettonie. Une performance est venue accompagner l’ouverture de l’exposition au public. Une façon de faire dialoguer musique, danse et peinture dans un lieu emblématique de la scène culturelle lettone.

Suite »
Vue d'exposition

Tout va très bien

L’œuvre in situ de Silvère Jarrosson présentée durant cette exposition collective à la Galerie Mansart a ceci de tout à fait inédit qu’elle a été réalisée directement sur un mur de l’espace d’exposition, donc, pour la première fois, à la verticale. Si son travail consiste à structurer l’étalement de la peinture (lignes, courbes, taches, bordures et filaments) sur un support généralement horizontal, ici c’est le cadre même de sa démarche qui est modifié, verticalisé. Cela l’amène à concevoir une construction nouvelle, soumise à un important tropisme (la gravité). À l’image d’une voute, elle est pensée pour y résister. La verticalité impose une nouvelle contrainte, ouverture vers une nouvelle liberté.

Suite »
Vue d'exposition

Sixième triennale de Guangzhou

Présenté pour la première fois en Chine, le travail de Silvère Jarrosson a été confronté, durant cette triennale présentant plusieurs dizaines d’artistes déjà établis en Chine, à la perception que la culture asiatique a de l’abstraction.

Suite »

Crédit du Nord

Pour la troisième exposition organisée dans son agence historique du Boulevard Haussmann, le Groupe Crédit du Nord, qui soutient régulièrement la création artistique, a invité Silvère Jarrosson à investir l’espace monumental de son hall d’accueil.

Cette invitation fut l’occasion de créer un ensemble de grands formats, spécialement aux dimensions de la pièce. Le projet qu’a proposé Silvère Jarrosson est l’affirmation démesurées de ses Figures qui cette fois dépassent les dimensions de l’anatomie humaine. Une nouvelle forme de gestuelle meta-corporelle est alors à inventer.

Suite »
Vue d'exposition

Exposition Temps suspendu

Cette deuxième exposition de Silvère Jarrosson à la Vanities Gallery était une occasion d’asseoir un style pictural déjà developpé dix mois plus tôt lors de sa première exposition dans ces lieux. Ici le renouvellement s’est opéré notamment par un nouveau travail de la couleur et une approche plus radicale de la composition.

Le titre de l’exposition, en se referant à l’écoulement du temps et à son arrêt soudain, soulignait le parallèle entre les œuvres figées de Silvère Jarrosson et les photographies de danseurs présentées par Julien Benhamou dans une seconde partie de la galerie.

Suite »
Vue d'exposition

Cabinets de curiosités

Les cabinets présentés s’étendent depuis le début du siècle dernier, avec Salvador Dali, Giorgio di Chirico, Man Ray et Jean Cocteau, jusqu’à des artistes plus contemporains comme Damien Hirst et Jean-Michel Othoniel.

Suite »

Entrée dans le mouvement

Académie des Beaux Arts de Lettonie – exposition “Entrée dans le mouvement” Passage au journal télévisé de la chaine LV7 Carton d’invitation Photos de l’installation

Suite »