Créatures

Ces toiles font écho à notre fascination comme à notre peur innée du monde vivant. Elles nous confrontent à l’étrangeté. Dans l’espace rectangulaire de la toile se métamorphosent, se meuvent et se tordent des chimères captives.

Issues d’une méthode par laquelle l’acrylique est à la fois pulvérisée et étalée, ces monstres dénotent parmi les oeuvres de jeunesses présentées ici. Elles sont aussi un premier aperçu de ce que le travail de structuration de la peinture peut permettre comme évocation du monde vivant. Entre effroi et attendrissement.