Figures

L’abstraction est l’affirmation d’une forme, et la primauté de cette affirmation sur toute autre. Cette série vise à donner à la danse l’opportunité de cette affirmation picturale. Pour cela, et alors que j’ai par ailleurs cherché, dans d’autres développements de mon travail, à abandonner la formes au profit du flou et du all over, la forme est au contraire réhabilitée ici, dans sa version la plus pure et la plus absolue. Sur un fond blanc immaculé émergent des allégories pures du geste (en référence à la collaboration de Fabienne Verdier avec James Nares).

De même que Bachelard qualifiait les débuts de l’abstraction « d’aspiration à un nouveau départ en art et en tout », ces toiles sont une (re)naissance de la forme abstraite, et une aspiration à en définir les nouveaux contours, un siècle après son acte de naissance.