No man’s lands

Issue d’une froide évolution visqueuse, cette série questionne notre place dans un large cosmos où l’éternel côtoie l’instantané. Sur une échelle de temps géologique, les minéraux se comportent comme des liquides, disent les scientifiques. A la fois fluides et statiques, ces tableaux matérialisent cette ambivalence entre l’immobilité de l’instant et les changements au long cours. Ce faisant, ils invitent à la méditation contemplative, chacun se retrouvant confronté pour un instant au vide des temps astronomiques et à l’immobilité apparente d’un paysage en perpétuel changement. Elles incarnent les divagations d’un homme solitaire. L’exploration du désert.