Rythmes vitaux

La coulure pense et me fait penser, elle encourage en moi (en toi) une divagation incontrôlable de la pensée, des idées qui naissent alors que je la regarde.

Chez l’homme qui danse, prendre conscience de sa capacité à se mouvoir et du plaisir que le mouvement engendre mène à l’exaltation. Le champ de l’expression s’élargit alors et le désir de créer apparaît spontanément. Ces premières toiles, chorégraphies impulsives, sont le résultat direct de cette naissance.